Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Liste de lecture Deezer
PRESTATIONS

La curieuse histoire du Monde ce ne sont pas simplement des articles mais un nouveau format de prestations prochainement en ligne 

Badge FacebookStatistiques

Date de création : 03.06.2008
Dernière mise à jour : 11.01.2014
4479articles


Thèmes

afrique 2010 albinos alimentarus alimentation amérindien amis animaux article chamanisme chez chine

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· SPIRITUALITE (124)
· Non classé (41)
· Tribu et Minorités du monde (89)
· L'univers des Animaux (170)
· La Mort vu par divers peuples (43)
· LES ACTUALITES (334)
· Le Monde du Paranormal (30)
· L'Habitat Autrement (40)
· Un Monde de Sagesse (17)
· La Planéte Ecologie (136)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Amish
· Excision
· Dame blanche (légende)
· Nam Myoho Renge Kyo
· Lapidation

· BEST LIFE FAUT IL FAIRE CONFIANCE AUX LABOS ?
· Aborigènes d'Australie
· Le judaïsme
· nous sommes tous responsables ,agissons
· Blanc bleu belge
· On célèbre le festival de Ganesh, le dieu chouchou des Indiens
· état unis
· Premier rassemblement amérindien intertribal en France
· LE GNOMA
· LA SUITE /CENTRE CULTUREL ALTERNATIF PARIS 75013

Voir plus 

La traite intra-africaine

Publié le 18/08/2008 à 12:00 par lacurieusehistoiredumonde
La traite intra-africaine
Les données empiriques sur la traite intra-africaine sont pratiquement inexistantes. Personne ne pourra mener d'études aussi approfondies que celle menée par David Eltis sur la traite Atlantique. Néanmoins, la traite interne peut être globalement estimée.

Pour Manning, la traite intra africaine a été de plus en plus importante[12] : avant 1850, un tiers des captifs survivants restait sur place alors que les deux autres tiers étaient exportés ; entre 1850 et 1880, le nombre de captifs africains restant sur place devenait supérieur au nombre des captifs des traites occidentales et orientales ; après 1880, la quasi totalité des captifs restait sur place. Manning estime à 14 millions le nombre d'individus réduit en esclavage et restant sur place, soit plus de la moitié des captifs exportés par les traites occidentales et orientales.

Martin A. Klein considère que, bien avant 1850, le nombre de captifs restant en Afrique occidentale était plus élevé que le nombre de captifs exportés par les traites occidentales. Pour lui, même pendant les années où les exportations d'esclaves des traites occidentales atteignaient une intensité maximale, les captifs restant sur place -principalement des femmes et des enfants- étaient plus nombreux




DERNIERS ARTICLES :
QU’EST QU'UN AGITATEUR DE CONSCIENCES ?
Nous sommes le monde et la révolution que tu souhaite est entre tes mains , il est important pour chacun de nous de comprendre que nous avons à l'intérieur des capacités
LE SITE AGITATEUR DE CONSCIENCES
BONJOUR ET BIENVENUE   Aprés des années sur ce blog à mettre des articles du Monde entier  désormais ce site s'améliore et parlera de tout , la spirituaité est une chose
Malawi : halte à la chasse aux sorcières
L’ONG malawite de défense des droits de l’homme "Association of Secular Humanism" (Association de l’Humanisme Séculier) a exigé de son gouvernement qu’il libère les quelq
Les albinos toujours la cible de meurtres rituels
En Tanzanie et au Kenya, des milliers de personnes atteintes d’albinisme ont quitté leur village par crainte de persécution pour aller vivre dans des zones urbaines où il
La plus ancienne Bible illustrée se trouve en Ethiopie
Le manuscrit d’Abba Garima, conservé dans un monastère en Ethiopie, et jusque-là considéré comme un codex du XIe siècle, a fait un bond en arrière dans le temps. Les exam
forum